La Dictature en Marche a la « résistance » qu’elle mérite.

Resistance-auskiDans mon dernier article, j’ai commis l’erreur de penser que la division entre patriotes était le principal écueil à surmonter afin de parvenir à l’édification d’une dissidence authentique, forte et apte à mener la reconquête.

Mais je réalise aujourd’hui qu’il y a plus grave. En quelques années, les sites et blogs de réinformation se sont multipliés, des petits blogs comme le mien jusqu’à de grosses machines telles que Fdesouche ou Riposte Laïque. Des lanceurs d’alerte ont gagné en notoriété et sont devenus de véritables leaders d’opinion. Des livres ont été publiés en masse et ont été remarqués malgré la censure. Dans leur sillage, des groupes communautaires se sont créés sur les réseaux sociaux, et les chaînes Youtube se sont multipliées.

J’ai fait le constat, en quelques années, que la parole s’était libérée d’une manière qui m’a moi-même surpris. A tel point qu’on voit aujourd’hui la DémocraSSie macronienne, en proie à une panique totale, se dresser contre ladite parole, diabolisée car travestie par la rhétorique gouvernementale en « Fake News ».

Les vidéos des exactions des barbus, et ce malgré le déni de leurs complices bobo-islamophiles, inondent ces nouveaux réseaux, et les internautes, dont la conscience s’ouvre finalement peu à peu, se manifestent. Les vidéos des islamo-racailles d’ici ou d’ailleurs font des dizaines de milliers de vues, et les Français légitimement outrés par ce qu’ils découvrent se lâchent dans les commentaires: des insultes, des bravades à n’en plus finir.

Et pourtant, dès qu’il s’agit de quitter le confort de son fauteuil et l’anonymat de son écran, les gros bras du net se dégonflent instantanément. Ainsi, et c’est particulièrement vrai chez moi, dans le Sud-Ouest, fief gauchiste indéboulonnable, il semble pour ainsi dire impossible de réunir trois ou quatre authentiques résistants auxquels on ne demande que de participer à un simple covoiturage pour Saint-Amand-Montrond le 3 février prochain, afin de soutenir le combat des généraux Martinez et Piquemal.

Ce rassemblement serait une « fake news », selon certains (Macron, sors de ce corps !). Eh bien au risque de décevoir les dégonflés ou autres gauchistes infiltrés qui auraient intérêt à répandre une telle désinformation, la présence du général Piquemal et la réservation à son nom d’une salle à Saint-Amand-Montrond ont été confirmées. Il est vrai que le général Martinez, lui, devrait être absent, mais quoi qu’en disent les esprits chagrins et autres collabos de la DéMACRO-SSie, le rendez-vous patriote du 3 février aura bien lieu.

Alors je conçois qu’au terme d’une difficile semaine de travail, les Français aspirent à du repos, et je conçois d’autant mieux que ceux qui travaillent le samedi ne pourront pas faire acte de présence. Mais ceux qui préfèrent leur week-end au ski (Et oui, aux pieds des Pyrénées, la tentation est si grande!) à la rencontre avec le général Piquemal n’ont visiblement pas pris la mesure de la situation de ce pays, et de ceux qui l’entourent.

Je ne suis pas quelqu’un de particulièrement courageux. Je ne suis pas non plus connu pour avoir une très grande confiance en moi. Mais je sais reconnaître, je crois, les priorités et les enjeux, et c’est pourquoi j’espère encore pouvoir me rendre à Saint-Amand-Montrond le 3 février. Financièrement, ce sera difficile pour moi si j’y vais seul. Avec deux ou trois compagnons de route, non seulement le fardeau sera moins lourd, mais la route sera moins longue.

La Dictature En Marche est un géant aux pieds d’argile, une gouvernance en carton-pâte, une ripoublique bananière qui nous tient par l’oppression fiscale, le mensonge et la peur, mais qui se retrouve confrontée à la défiance de son peuple, de sa police, de son armée. Qui, mieux qu’une coalition de généraux, est à même de retourner complètement la police et l’armée? Une fois cette étape franchie, la DéMACRO-SSie serait balayée d’une pichenette.

Hélas, si face à cette Kommandantur en carton-pâte, ne se dresse qu’une résistance elle aussi en carton-pâte, le pas décisif ne sera jamais franchi, et le peuple anesthésié ne sentira même pas la lame qui lui tranche la gorge.

Alors, est-ce à cela qu’aspire la soi-disant résistance? A une mort douce et lente? Lente, elle le sera sûrement. Douce, j’en suis moins sûr.

Bref, pour les vrais patriotes de ma région, du Sud-Ouest, il est encore temps de me rejoindre pour une joyeuse équipée le week-end du 3 février. Si vous êtes intéressé(e), vous me trouverez sur Face de Bouc.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La Dictature en Marche a la « résistance » qu’elle mérite.

  1. Jacques dit :

    Il faut RÉSISTER de toutes nos forces …à cette dictature qui veut POURRIR LA FRANCE et supprimer notre IDENTITE NATIONALE

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s